Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une chance sur deux

Une chance sur deux

On se remet en rang


Le jour où je suis partie en vacances, enfin

Publié le 12 Novembre 2013, 10:24am

Catégories : #cancer du sein, #cancer et vacances, #famille, #vivre après un cancer, #revivre, #bonheur

Fin Juillet 2013, pile 1 an après l’ouragan cancéreux. C’était nos premières vacances à quatre.

Enfin ! on a pu partir tous les quatre, se retrouver.

J’étais tellement restée sur un échec et un scenario catastrophe l’année dernière, que, quand on est parti, une fois sur l’autoroute, la voiture remplie à ras bord, je n’y croyais pas. J’avais un mauvais pressentiment depuis plusieurs jours, on ne partira pas, c’est sûr, il va nous arriver quelque chose, il va m’arriver quelque chose…

La malédiction des vacances annulées ne s’est pas reproduite ! Chic.

J’étais heureuse et soulagée. Allez, on part tous les quatre, cette fois-ci on profite.

Fini les traitements lourds, fini les hospitalisations, fini la course entre les hôpitaux, les centres de radiologie-thérapie, les prises de sang, les enfants et le travail, fini les mensonges pour vous sauvegarder vous, mes petits, maintenant je peux vivre franchement, pleinement, simplement mes vacances en famille, avec vous. Sans tabou, sans barrières. A nous les châteaux de sables, les châteaux de pierres, le soleil, le rosé !

Yala !

Ces vacances furent super bonnes, intenses, reposantes, captivantes. Un juste équilibre entre moments tous les 4, tous les 3, tous les 2. Moments pour les enfants, moments pour les parents, moments pour une famille qui a connu une année difficile. Mes enfants ne réalisent sans doute pas vraiment ce qu’on vient de traverser, ce qu’ils viennent de traverser eux-aussi.

Ça s’est passé, c’est fait. Maintenant on profite, on se repose, mais on n’est plus pareil. C’est derrière nous mais encore en nous, en moi.

Difficile à comprendre, à concevoir peut-être. Le dossier n’est pas complétement fermé, il ne le sera sans doute jamais.

Mais on profite, on aime et on vit à fond ces moments là. Ces instants tout simples qui font de nous quatre une famille unie et épanouie, malgré tout ça.

Le jour où je suis partie en vacances, enfin
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents