Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une chance sur deux

Une chance sur deux

On se remet en rang


Le jour où j’ai repris ma place de maman

Publié le 11 Février 2014, 19:20pm

Catégories : #maman, #cancer, #difficultés, #amour, #se reconnaître

En réalité cela s’est fait sur plusieurs jours, plusieurs mois même, progressivement…

Ce fut long, très long, plus long que je ne l’imaginais.

Les traitements terminés, il a fallu que je réapprenne à vivre avec mes enfants, que je m’adapte à leurs attentes, à leurs changements, à leurs caprices, à leurs colères, leurs angoisses. Mais leurs rires aussi, leurs mots doux. Même si pour l’instant, ils ne me sont plus destinés… cela m'a fait bizarre au début, mal même, mais je ne leur en veux pas, c'est normal, ça passera...

Avant tout ça, nous étions des parents tout à fait 50/50 par rapport à l’éducation de nos enfants. Mon mari était aussi présent et disponible que moi pour eux. Cela a toujours été, dès le début. Donc, quand les traitements lourds sont arrivés il a naturellement et sans problème jouer le rôle des deux parents. Papa méchant et maman cool et parfois l’inverse.

Cela a sans doute aidé mes enfants à supporter mon absence et à passer cette période à peu près sans encombres. Je dis à peu près, car je vous mentirais si je vous disais que tout s’est bien passé, les enfants, la fatigue, la course. Non, évidemment que non. Il y a eu des jours très durs, des tensions, de la fatigue et tout naturellement de la peur.

Peur de ce qui se passe, peur de Papa et Maman qui ne sont pas comme d’habitude, maman dort beaucoup, on ne la voit jamais et quand on la voit, on ne la reconnait pas, et papa s’énerve souvent. Plus qu’avant. Ah c’est pas rigolo à la maison depuis quelques mois !

Alors quand tout cela a été fini, quand Papa et Maman sont redevenus comme avant, quand chacun a repris sa place, nous avons repris nos marques, tout doucement. On ne se rend pas compte mais dans la tête d’un enfant il s’en passe des choses en un an.

Il m’a été plus facile de reprendre ma place de mère avec le grand de 5 ans, il a retrouvé sa mère, les moments complices, les longues explications, les longues discussions, les fous rires aussi, évidemment.

En revanche pour le petit (2 ans), ce fut moins evident. Il a tellement changé en un an. Il a appris à marcher, à parler, à crier, à se calmer (mais pas dans mes bras), à manger tout seul, il a grandit, il s’est affirmé, mais sans moi.

Aujourd’hui, j’ai beau dire et écrire que je ne regrette rien car tout ce qui m’est arrivé m’a rendu plus forte, mais par rapport à lui, mon petit garcon, qui n’était qu’un bébé quand tout cela est arrivé, et qui maintenant est un petit homme, je ne suis pas à l’aise. J’aimerai revenir en arrière, pour plus le preserver. Depuis le début, j’ai ce regret. J’ai l’impression de ne pas l’avoir aussi bien préservé que son grand frère.

Quand nous avons appris le diagnostic, le grand était en vacances chez son grand père. En revanche, le petit était là avec nous. Il nous a vu pleuré, craqué, encaissé. Il avait 9 mois à l’époque donc j’avoue avec regret que l’on n’a pas trop fait attention à nos réactions et à nos paroles. Personne n'est parfait. On venait de se prendre une énorme claque et on ne l'a pas assez préservé.

Ensuite les mois passants, on a essayé de "réparer" de lui expliquer, de lui parler de ma maladie, mais difficile de revenir en arrière et cela a été très long avant que l'on soit complices comme je l'étais avec son frère.

Aujourd'hui cela va un peu mieux, on apprend à se connaître, à se reconnaître, et à simplement s'aimer...

Le jour où j’ai repris ma place de maman
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents