Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une chance sur deux

Une chance sur deux

On se remet en rang


Le jour où j’ai comparé ma poitrine

Publié le 20 Novembre 2014, 16:10pm

Catégories : #insolite, #comparons nos poitrines, #jolies cicatrices, #redevenir femme

C’était chez l’infirmière deux semaines après ma première reconstruction.

Je la connais bien, elle aussi. Sans être une habituée j’ai passé pas mal de temps dans sa salle d’attente ces deux dernières années, pour les injections entre les chimio, les injections de mon hormonothérapie…

Aujourd’hui, elle doit me changer mes pansements dans le dos et sur la poitrine.

J’ai encore assez mal, je suis aussi pleines d’angoisses (comme toute novice de la chirurgie que je suis), je commence par l’inonder de questions :

  • l’auto-greffe a t’elle bien pris ?
  • Est-ce normal qu’il gonfle comme ça ?
  • ça ne risque pas de se rouvrir si je fais un geste brusque ?
  • Que pensez-vous de mes cicatrices ?
  • Sont-elles jolies (si tant est que des cicatrices puissent êtres jolies)

Elle a répondu à certaines de mes questions, notamment concernant les fameuses cicatrices. Elle était ébahie par mes cicatrices, les trouvaient superbes ! ouah je n’en attendais pas tant !

C’est alors que démarre une scène absolument géniale.

Elle me raconte qu’elle aussi elle s’est faite opérée de la poitrine.

Ah bon… Et ça va mieux maintenant ?

Non non pas pour un cancer, je me suis fait rétrécir les seins parce qu’ils étaient trop gros et cela me faisait trop mal au dos.

C’était il y a 6 mois, j’ai dû perdre 12 kilos pour subir l’opération, et l’opération m’en a fait perdre encore 10 soit 22 kilos en tout !

Ah oui, quand même.

Je suis impressionnée parce que je la connais depuis quelques années maintenant et je me dis qu’elle n’était quand même pas si énorme avant et qu’avec 22 kilos en moins, aujourd’hui il ne devrait plus rester grand chose devant moi.

Mais pourtant elle est là devant moi avec un beau décolleté généreux. Elle me dit que ses cicatrices étaient moins belles que les miennes à l’époque. Une chance alors !

Elle me demande si je veux les voir… Je demande : voir quoi ?

Et bien mes seins ?

Je ne m’y attendais pas du tout, et dans le feu de l’action, j’ai dit…oui.

J’ai donc vu ces cicatrices, la poitrine de mon infirmière face à la mienne en cours de re-construction.

On était là toutes deux torse nu à se reluquer la poitrine, pour comparer, pour apprécier.

Elle ne m’a pas du tout forcé la main, cela s’est fait assez spontanément, naturellement.

C’était insolite et drôle.

En sortant, le sourire aux lèvres, je me suis dit que j'avais rejoint la route de celles qui en ont deux. Enfin.

Une victoire de plus.

Le jour où j’ai comparé ma poitrine
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents