Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une chance sur deux

Une chance sur deux

On se remet en rang


Le jour où je me suis complétement déplumée

Publié par UnechancesurDeux sur 3 Septembre 2013, 13:12pm

Catégories : #cils, #sourcils, #colonne vertebrale, #perte de cheveux

C’était pendant ma deuxième chimio. J’avais d’abord commencé par perdre mes cheveux, beaucoup de cheveux. Qu’est-ce que j’avais comme cheveux d'ailleurs !

J’avais anticipée les choses en les faisant couper, je m'étais dit que ce serait moins traumatisant de perdre des petits cheveux – fumisterie, ça n’a pas suffi.

2 semaines après ma première injection de chimiothérapie, ça partait par poignées ! J’avais peur de sortir dans la rue et de me retrouver chauve à cause d’un coup de vent ! Comme un pissenlit... Véridique.

Le jour où je me suis complétement déplumée

Après les cheveux, le déplumage s’est généralisé aux autres poils du corps : les bras, les jambes etc... et aussi le petit duvet que l’on a sur tout le corps mais qui ne se voit pas, même mon poireau ! mon petit poireau que j’ai sur la joue et que je tripote de temps en temps comme un antistress… un jour il m’est resté dans la main. Flûte.

Mais il faut bien retirer quelque chose de positif dans tout cela, j’ai découvert que je pouvais avoir la peau super douce ! Comme des fesses de bébés !

D’ailleurs à un moment je ne pouvais m’empêcher de faire l’analogie avec mon petit dernier – 13 mois : tu as peut-être plus de cheveux que moi, petit veinard, mais j’ai la peau des cuisses aussi douce que la tienne ! Na !

Une fois ce constat fait, j’ai commencé à perdre mes sourcils et mes cils. Le moral a fortement baissé à cette période-là.

Je pouvais faire abstraction avec ma super perruque, mon super discours “le cancer ? les traitements ? c'est bon je gère !”, mais sans sourcils et sans cils, mon visage se cassait la gueule et mon moral aussi…

Ça n’était plus moi, le miroir me renvoyait l’image d’une étrangère, d’un personnage froid, sans expression.

Un visage sans cils et sourcils (et sans mon petit poireau !) c’était moche, disons le franchement.

Plus tard, une esthéticienne qui s’était magnifiquement occupée de moi, m’a dit que les sourcils sont la colonne vertébrale du visage. Bien vu m’dame.

Ajouter à cela un teint dit “lunaire” qui n’arrangeait rien.

J’ai donc décidé de me prendre en main et de ne pas en rester là.

Je suis allée me faire faire un soin du visage d’au moins 1h30, pendant lequel on m’a massé, nettoyé, réveillé tous les pores de la peau. Oui, cela a littéralement réveillé mon visage, pour lui redonner vie.

Je suis sortie de là lumineuse, avec une bonne mine apparente. Je ne vous parle pas d’un maquillage pour masquer ce qu’il ne faut pas montrer, pour donner l’illusion que vous avez bonne mine. Non, j’avais vraiment bonne mine ! et je le conseille à toute femme pendant sa chimio et même après pendant la radiothérapie. Cela m'a fait du bien au moral, et à mon entourage, cela leur a fait du bien de me voir à nouveau "vivante".

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents